Un député du NDC attaque des Ewes à Asuogyaman ; prétend qu'ils sont des « étrangers ».

Maria

Prosper Kay

Le député NDC de la circonscription d'Asuogyaman, Thomas Ampem Nyarko, a dirigé une foule de hooligans en colère à Akosombo pour pénétrer par effraction dans une maison afin d'attaquer et d'agresser un groupe de jeunes hommes et femmes qu'il prétend être des « étrangers » qu'il ne permettrait pas. de s'inscrire dans la circonscription d'Asuogyaman.

« Cassez la porte, battez-les, tuez-les » étaient quelques-uns des ordres que le député assiégé a crié à ses hooligans qui ont agi en conséquence et ont donc pénétré de force dans les maisons et agressé ces jeunes, y compris les filles.

Le candidat parlementaire du NPP, l'hon. Pie Enam Hadzide avait organisé l'hébergement de certains des agents et agents de son parti ainsi que de sept (7) personnes qui n'ont pas pu terminer l'exercice en raison du démarrage retardé de l'exercice le premier jour. Ces personnes viennent de régions éloignées de la circonscription, et le NPP PC explique que cela s'est avéré plus pratique et moins coûteux, en particulier pour les jeunes qui votaient pour la première fois.

Pensant que les occupants étaient des inscrits venus de la région de la Volta, Hon Ampem est allé dans les bunkers en lançant des mots impossibles à imprimer sur les Ewes, les décrivant comme des « étrangers » qui n'avaient pas le droit de s'enregistrer à Asuogyaman, au grand dam du NPP qui a traité Ampem d'ingrat qui uniquement des brebis utilisées et jetées. « Oh, maintenant vous voyez les Ewes comme des étrangers, n'est-ce pas ? « Lorsqu’ils ont voté en grand nombre pour vous, ils n’étaient pas des étrangers. Aujourd'hui, ils sont fatigués de vos mauvaises performances, nous sommes devenus des étrangers, a interrogé l'honorable Pius Enam Hadzide.

De nombreux habitants se sont plaints amèrement de l'indiscipline des hooligans du NDC et du député. Ils ont constaté que son comportement était indigne d'un parlementaire.