Protocole d’accord entre l’Éthiopie et le Somaliland pour l’accès à la mer

Maria

Protocole d'accord entre l'Éthiopie et le Somaliland pour l'accès à la mer

Le gouvernement éthiopien a annoncé lundi avoir signé ce qu’il appelle un « protocole d’accord historique » avec le Somaliland à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne.

Une mise à jour du bureau du Premier ministre éthiopien a déclaré que le Premier ministre Abiy Ahmed et le président du Somaliland Muse Bihe Abdi avaient signé un protocole d’accord de partenariat et de coopération. Le bureau a affirmé qu’il « est destiné à servir de cadre au partenariat multisectoriel entre les deux parties ».

Le bureau d’Abiy Ahmed considère l’accord comme crucial pour aider l’Éthiopie à « sécuriser » son accès à la mer et à élargir ses options d’accès aux ports maritimes.

« Cela renforce également leur partenariat sécuritaire, économique et politique. En outre, le protocole d’accord indique la voie à suivre pour renforcer leurs relations politiques et diplomatiques », indique le communiqué du bureau d’Abiy Ahmed.

Le gouvernement d’Abiy Ahmed considère également l’accord comme bénéfique au rôle de l’Éthiopie dans le renforcement de la paix et de la sécurité régionales.

Les médias publics éthiopiens couvrent l’affaire comme si l’Éthiopie avait obtenu la propriété de l’accès à la mer. Certains responsables éthiopiens traitent la situation comme telle. Taye Atske Selassie, qui a été ambassadeur d’Éthiopie auprès des Nations Unies et qui conseille actuellement le Premier ministre, a écrit sur sa page Twitter : « Une idée dont le moment est venu ! Une occasion historique qui marque notre quête de longue date de développement mutuel. La confiance et la compréhension au centre de notre coopération pour une plus grande amitié.

Le Premier ministre Abiy Ahmed lui-même a tweeté à ce sujet avec quelques mots en amharique confirmant la couverture médiatique donnée par les médias publics. « Je me sens bien et je me sens bien ! » qui se traduit par « Dieu merci. Quoi d’autre peut être dit! »

Les détails de l’accord entre l’Éthiopie et le Somaliland, qui n’est pas reconnu en tant qu’État souverain, ne sont pas rendus publics.

La présidence du Somaliland n’a pas encore publié de communiqué sur l’accord signé concernant l’accès au port.

Des sources sur les réseaux sociaux, affirmant avoir accédé à des informations en provenance du Somaliland, rapportent que l’accord porte sur la location d’un accès au port du Somaliland et non sur la propriété du port.

Il convient de rappeler que le Premier ministre Abiy Ahmed a déclenché la polémique dans toute la Corne de l’Afrique lorsqu’il a revendiqué il y a quelques mois l’accès à la mer Rouge de toutes parts. Cela a déclenché une réponse de Djibouti, de l’Érythrée et de la Somalie.

__