La Tanzanie et la Corée du Sud signent un accord-cadre prévoyant des prêts concessionnels de 2,5 milliards de dollars

Maria

Loans

La Tanzanie et la Corée du Sud ont signé un accord-cadre permettant à la Tanzanie d'obtenir des prêts concessionnels d'une valeur de 2,5 milliards de dollars américains au cours des cinq prochaines années, a annoncé dimanche la présidence.

Un communiqué de la Direction des communications présidentielles indique que les prêts pour les années 2024-2028 proviendront du Fonds de coopération au développement économique (EDCF).

L'accord a été signé à Séoul, la capitale de la Corée du Sud, lors de la visite officielle de la présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan en Corée du Sud, à l'invitation du président Yoon Suk Yeol.

Les deux chefs d'État ont tenu des entretiens officiels et ont assisté à la signature de l'accord et d'autres accords visant à renforcer la coopération dans les domaines des minéraux essentiels et de l'économie bleue, notamment une déclaration commune sur le lancement des négociations pour un accord de partenariat économique (APE).

L'APE envisagé élèvera les liens économiques entre la Tanzanie et la Corée du Sud au rang de relation stratégique en renforçant les partenariats dans divers secteurs, notamment le commerce, l'investissement, les transports et l'industrie, indique le communiqué.

Hassan a demandé une coopération renforcée avec la Corée du Sud dans des secteurs spécifiques, notamment l'économie bleue, le développement du gaz naturel, l'industrie créative, en particulier le cinéma et les arts, et que la Tanzanie fournisse de la main d'œuvre à la Corée du Sud par le biais du programme de système de permis de travail, indique le communiqué. .

Selon le communiqué, un protocole d'accord sur les minéraux stratégiques signé lors de la visite officielle renforcera la coopération entre la Tanzanie et la Corée du Sud en matière d'étude géologique, d'investissement minier et de valorisation de minéraux critiques tels que le nickel, le lithium et le graphite.