Au moins cinq pèlerins chrétiens orthodoxes tués en Oromia

Maria

Au moins cinq pèlerins chrétiens orthodoxes tués en Oromia

Cinq pèlerins de l’église orthodoxe éthiopienne Tewahedo se rendant à l’église de Kulubi Gebreil ont été tués cette semaine dans la région d’Oromia en Éthiopie, selon des informations provenant de sources locales. Dix autres personnes sont kidnappées et on ne sait pas encore où elles se trouvent.

Ils ont été tués dans la ville de Metehara, à environ 128 kilomètres au sud-est de la capitale Addis-Abeba. Les pèlerins chitiens étaient sur le chemin du retour vers Addis-Abeba après avoir célébré Kulubi Gebriel (Archange Gabriel) le 29 décembre près de la ville de Dire Dawa.

Les véhicules que les victimes conduisaient vers Addis-Abeba lorsque des hommes armés ont signalé avoir ouvert le feu et les ont arrêtés. Selon des sources, les hommes armés avaient arrêté plus tôt un autre véhicule qui se dirigeait vers Arba Minch. Lorsque les hommes armés se sont tournés vers le véhicule qui se dirigeait vers Addis-Abeba, l’autre véhicule dont la destination était Arba Minch a dû échapper à l’excès de vitesse. Les hommes armés auraient tiré sur une femme qui se trouvait sur la banquette arrière.

C’est après cela que les hommes armés ont reporté leur attention sur le véhicule qui rentrait à Addis-Abeba, ont tué quatre passagers de la voiture et ont incendié la voiture. Des sources affirment qu’il a été impossible d’identifier les corps et qu’ils ont été enterrés à proximité.

Un chroniqueur qui a publié un article en amharique sur Borkena a déclaré que les pèlerins avaient d’abord été arrêtés par des hommes armés alors qu’ils quittaient Addis-Abeba. Les hommes armés ont également saisi environ trente mille birrs éthiopiens et dix téléphones portables.

La police fédérale éthiopienne n’a pas encore publié d’informations sur l’incident. L’Église orthodoxe éthiopienne Tewahedo n’a pas encore publié de déclaration sur l’incident.

Les familles des personnes kidnappées s’inquiètent pour leur sécurité. L’Armée de libération Oromo (OLF), opérant dans la région d’Oromia, a été associée à de nombreux enlèvements et meurtres de civils dans la région. Et il y a des spéculations selon lesquelles cela pourrait être à l’origine du meurtre tragique survenu dans la ville de Metehara plus tôt cette semaine.

Les adeptes de l’Église orthodoxe éthiopienne sont confrontés depuis plusieurs années à des massacres et à des meurtres dans la région d’Oromia, en Éthiopie. Rien qu’en novembre et décembre 2023, des dizaines de chrétiens orthodoxes ont été tués dans la région d’Arsi.

La semaine dernière, la Commission éthiopienne des droits de l’homme a confirmé que 56 partisans orthodoxes éthiopiens de Tewahedo avaient été tués de manière horrible à Arsi, également dans la région d’Oromia en Éthiopie.