Sikhala s’échappe à nouveau de prison ; condamné à une peine avec sursis pour avoir publié des mensonges |

Maria

Sikhala s'échappe à nouveau de prison ;  obtient une peine avec sursis pour avoir publié des mensonges

Par Mary Taruvinga


Le politicien de l’opposition Job Sikhala a été condamné à une peine totale avec sursis par le magistrat de Harare, Feresi Chakanyuka.

Cela fait suite à sa condamnation pour publication de mensonges après avoir publié sur son Facebook qu’un policier avait tué un mineur alors qu’il faisait respecter le code de la route en 2020.

Le magistrat a déclaré que la mission devrait être correctionnelle, car une telle peine privative de liberté pourrait ne pas correspondre à sa situation.

Le magistrat lui a également infligé une amende de 500 dollars américains pour cette infraction, précisant qu’il risque une peine de deux mois de prison s’il ne paie pas l’amende.

« Le tribunal se concentrera davantage sur la réforme du délinquant.

« Les facteurs atténuants l’emportent sur les facteurs aggravants.

« Aucun élément ne justifie une peine privative de liberté.

« Une amende de huit niveaux est appropriée. Conformément à cela, le contrevenant est condamné à 500 dollars américains et à neuf mois avec sursis total à condition qu’il ne commette pas de délit impliquant la publication d’informations préjudiciables à l’État », a-t-elle statué.