Migori : un assistant du tribunal qui a sollicité un pot-de-vin de 100 000 KSh pour aider le suspect à obtenir une peine moindre

Maria

Migori : un assistant du tribunal qui a sollicité un pot-de-vin de 100 000 KSh pour aider le suspect à obtenir une peine moindre

Le Bureau du directeur des poursuites pénales s'apprête à traduire en justice un assistant judiciaire qui aurait sollicité un pot-de-vin auprès d'un accusé pour l'aider à obtenir une peine favorable.

Un fonctionnaire du tribunal de Migori arrêté

Dans un communiqué de presse daté du 2 mai, l'ODPP a déclaré que le suspect du nom de Shadrack Odhiambo avait sollicité un pot-de-vin de 100 000 KSh auprès d'un accusé pour l'aider à obtenir une peine plus légère dans une affaire qui était devant le tribunal de Migori.

« Shadrack Odhiambo a demandé 100 000 KSh et a par conséquent reçu un pot-de-vin de 20 000 KSh afin d'aider un accusé à obtenir une peine plus légère dans une affaire pénale », indique en partie le communiqué.

L'ODPP a ordonné que le suspect soit inculpé de deux chefs d'accusation de corruption, en violation de la Bribery Act 2016.

Un officier de la DCI arrêté pour avoir exigé un pot-de-vin de 10 000 KSh

Le 10 avril, la Commission d'éthique et de lutte contre la corruption (EACC) a appréhendé un officier de la Direction des enquêtes criminelles (DCI) pour implication présumée dans une affaire d'extorsion.

Selon un communiqué publié par l'EACC le mercredi 10 avril, l'officier aurait demandé un pot-de-vin de 10 000 KSh à un individu qui avait perdu une somme de 115 000 KSh à cause d'escrocs.

Le suspect a déclaré au plaignant que le pot-de-vin était obligatoire pour faciliter la traque des fraudeurs.

Un policier de Mombasa accusé de vol

Auparavant, les détectives de Mombasa avaient arrêté l'un de leurs collègues pour avoir prétendument volé le téléphone portable d'un résident, d'une valeur de 25 000 KSh, lors des célébrations de la Journée Mashujaa de l'année dernière.

L'officier de la DCI est accusé d'avoir volé à Rebecca Muindi son téléphone Samsung Galaxy A31 alors qu'elle répondait à un appel.

Un rapport déposé au commissariat central indique que le suspect a tenté de s'enfuir après avoir arraché le téléphone.

Cependant, Muindi, qui travaillait comme vendeuse de fruits, s'est accrochée à un tuk-tuk et a exigé la restitution de son téléphone.

Relecture par Asher Omondi, journaliste d'actualité et rédacteur en chef chez Togolais.info.