Microsoft va établir un nouveau centre de données en Afrique du Sud

Maria

Microsoft

Microsoft prévoit de construire un nouveau centre de données en Afrique du Sud, en ajoutant Centurion, près de Pretoria, à ses sites existants à Johannesburg et au Cap.

Le nouveau centre de données sera construit à Kosmosdal, la même zone où se trouve le centre de données Johannesburg 1 de NTT.

« Aujourd’hui, Microsoft a publié une annonce dans un certain nombre de journaux fournissant des détails sur son intention de construire un campus de centre de données situé à Kosmosdal, Centurion, Gauteng », a déclaré Microsoft dans un communiqué mercredi.

« Encore dans les premières phases de développement, Microsoft vise à développer son infrastructure cloud dans de nouvelles régions d’Afrique du Sud pour répondre à la demande croissante du secteur public et des organisations privées pour des services et solutions cloud et IA en Afrique », a-t-il déclaré. Il n’a pas fourni de détails sur la taille de la nouvelle installation.

Microsoft a été le premier des fournisseurs mondiaux de cloud public dit « hyperscale » à construire des centres de données en Afrique du Sud. Il a été suivi par les géants américains de la technologie, Amazon Web Services et Google.

« Nous sommes impatients de travailler avec la municipalité, les organisations locales et les résidents de Kosmosdal pour développer nos plans de centre de données de manière durable », a déclaré Microsoft.

Campus

« Microsoft a une histoire de 30 ans en Afrique du Sud et s’engage à accélérer le rythme de la transformation technologique et de l’activation numérique dans le pays, grâce à des investissements clés dans les infrastructures, l’innovation et le développement des compétences et des entreprises, au profit de tous les Sud-Africains.

« Ce campus de centres de données représente la prochaine étape de l’engagement de Microsoft à permettre et à accélérer le rythme de la transformation numérique en Afrique du Sud et en Afrique, de manière inclusive, fiable et responsable.