Les manifestants du parc Uhuru font la fête sur l’avenue Moi à la tombée de la nuit et dansent au rythme d’Abarntone

Maria

Les manifestants du parc Uhuru font la fête sur l'avenue Moi à la tombée de la nuit et dansent au rythme d'Abarntone

Le dimanche 7 juillet n’était pas un jour ordinaire.

Les Kenyans sont venus en grand nombre au parc Uhuru, embrassant l’esprit de la journée historique Saba Saba.

Cette fête a été organisée pour honorer les 39 personnes qui ont été tuées lors des manifestations contre le projet de loi de finances 2024 dans un passé récent.

L’événement, surnommé le Concert commémoratif de Shujaaz, a reçu une participation massive.

Les manifestants dansent sur l’avenue Moi

Une vidéo partagée par Mpasho montre les manifestants se dirigeant vers l’avenue Moi dans le quartier central des affaires de Nairobi et transformant l’endroit en salle de danse.

Ils ont applaudi à tue-tête et dansé au rythme d’Arbantone.

C’était juste au moment où la nuit tombait. Les policiers anti-émeutes étaient également là pour assurer leur protection.

Voici quelques réactions à la vidéo :

@welneverknow:

« La génération Z est très pacifique. »

@DeKingcool:

« J’aime le Kenya et mes Kenyans. »

@chysony:

« Oui, j’aime mon pays, le Kenya, un pays à part entière. »

@Jack1122710:

« J’adore cette génération. Ils ne s’intéressent pas aux biens des gens. Ils comprennent parfaitement qu’il s’agit des investissements de leurs parents, de leur source de revenus. »

@Lucy29195052869

« Quiconque lève la main sur ces jeunes est un fou. »

@brenda_orwa:

« L’avenir est si brillant avec cette génération. Éradiquons le tribalisme et unissons-nous les uns aux autres… c’est très beau… les baby-boomers devraient surveiller cet espace. »

Moses Kuria emmené à Murang’a

Ailleurs, le secrétaire du Cabinet de la fonction publique, Moses Kuria, a été emmené hors d’un événement.

Le CS était le vendredi 5 juillet parmi les dignitaires présents aux funérailles de l’homme politique vétéran et ministre du Cabinet de longue date Maina Wanjigi dans leur domaine de Kianjoya.

Kuria venait tout juste de saluer les dignitaires présents à l’événement et avait à peine deux minutes de discours lorsqu’une agitation a éclaté.

Une partie des personnes en deuil a soudainement commencé à scander des slogans anti-Ruto, soulignant la division croissante dans la politique du Mont Kenya.

Kuria a d’abord essayé de faire taire les chants, mais ils ont continué à couvrir son discours, le forçant à interrompre son discours avant que la sécurité ne l’escorte hors de l’événement.

Relecture par Jackson Otukho, journaliste multimédia et rédacteur en chef chez Togolais.info