Le syndicaliste Masaraure condamné à une amende de 200 dollars pour entrave à la justice |

Maria

Le syndicaliste Masaraure condamné à une amende de 200 dollars pour entrave à la justice


Le dirigeant du Syndicat des enseignants ruraux fusionné, Obert Masaraure, s'est évadé de prison après avoir été condamné à quatre mois de prison avec sursis suite à sa condamnation pour entrave à la justice.

Il a été condamné à une amende de 200 dollars américains et risque deux mois de prison pour non-paiement de l'amende.

Sa condamnation mercredi par le magistrat de Harare, Feresi Chakanyuka, fait suite à un procès complet au cours duquel il a nié les allégations.

Masaraure a été arrêté pour cette infraction le 8 juillet 2022 par des agents du ZRP et accusé d'avoir fait échouer ou d'entraver le cours de la justice tel que défini à l'article 184(1)(c) du Code pénal, ou bien d'incitation à commettre des violences publiques.

Les procureurs ont prouvé que Masaraure était l'auteur d'une déclaration qu'il a publiée sur X et sur le site ARTUZ, préjudiciable à son procès en cours et à celui de son collègue Robson Chere. Selon l'État, cette déclaration visait à persuader les membres du syndicat des enseignants et le public de commettre des violences publiques.

Masaraure est accusé d'avoir publié un message sur X exigeant la libération de Chere, qui avait été arrêté en relation avec la mort d'un autre membre d'ARTUZ, Roy Issa, en 2016.

En prononçant sa condamnation, Chakanyuka devrait prendre acte de l'impact des publications sur les réseaux sociaux sur la société.

Feresi a cependant déclaré que l'emprisonnement devrait être réservé aux délinquants graves, ajoutant que les primo-délinquants ne devraient pas être jetés dans le grand bain.