Le dirigeant syndical des enseignants Masaraure condamné pour entrave à la justice |

Maria

Le dirigeant du syndicat des enseignants Masaraure condamné pour entrave à la justice


Le leader du Syndicat des enseignants ruraux fusionné, Obert Masaraure, a été condamné pour entrave à la justice par un magistrat de Harare, Feresi Chakanyuka.

Sa condamnation fait suite à un procès complet au cours duquel il a nié les allégations.

Masaraure a été arrêté pour cette infraction le 8 juillet 2022 par des agents du ZRP et accusé d'avoir fait échouer ou d'entraver le cours de la justice tel que défini à l'article 184(1)(c) du Code pénal, ou bien d'incitation à commettre des violences publiques.

Les procureurs ont prouvé que Masaraure est l'auteur d'une déclaration qu'il a publiée sur X et sur le site ARTUZ, dans le but de nuire à son procès en cours et à celui de son collègue Robson Chere et de persuader les membres du syndicat des enseignants et le public de commettre des violences publiques.

Masaraure est accusé d'avoir publié un message sur X exigeant la libération de Chere, qui avait été arrêté en lien avec la mort d'un membre d'ARTUZ, Roy Issa, en 2016.

Issa aurait plongé jusqu'à la mort du septième étage d'un hôtel de Harare.

Une enquête sur sa mort a exclu un acte criminel, mais la police a rouvert le dossier et a porté plainte pour meurtre contre Masaraure et Chere.

Le militant des droits humains a plusieurs affaires pendantes devant les tribunaux, notamment pour subversion et violation des règles de sécurité liées au COVID-19.

Il est de retour au tribunal jeudi pour un enregistrement préalable à la condamnation.