La marche « Justice pour Senzo Meyiwa » annulée pour des raisons de sécurité

Maria

La marche « Justice pour Senzo Meyiwa » annulée pour des raisons de sécurité

Les organisateurs de la marche ont affirmé avoir reçu des menaces.

DOSSIER : Le capitaine de l’équipe de football d’Afrique du Sud, Senzo Meyiwa, lors du match de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations 2014, à Johannesburg, en Afrique du Sud, le 14 octobre 2014. Le gardien de but des Bafana Bafana et des Orlando Pirates, âgé de 27 ans, a été abattu le 26 octobre au soir. la maison de sa petite amie à Vosloorus, au sud de Johannesburg. Photo : EPA/Barry Aldworth

JOHANNESBOURG – Les organisateurs d’une marche sur le thème « Justice pour Senzo Meyiwa » ont annulé leur manifestation, affirmant recevoir des menaces.

Un groupe affilié à certains membres de la famille de l’accusé devait marcher dans le CBD de Pretoria jusqu’à la Haute Cour vendredi après-midi.

Cinq hommes sont jugés pour le meurtre du capitaine des Bafana Bafana en 2014 au domicile de Vosloorus de sa petite amie la chanteuse Kelly Khumalo.

La marche était organisée par Sinqobile, la sœur de l’accusé numéro 4, Mthokoziseni Maphisa.

Procès Meyiwa : la défense critique l’État pour avoir fourni des informations cruciales par bribes

Le groupe devait manifester en appelant à l’impartialité du juge et à un traitement équitable de tous les conseils impliqués.

Le groupe souhaite également que tous ceux qui se trouvaient dans la maison lorsque Senzo Meyiwa a été tué, y compris sa petite amie, Kelly Khumalo, soient arrêtés et que le dossier parallèle les considérant comme accusés soit ouvert.

Les organisateurs ont dit Nouvelles des témoins oculaires qu’ils annulaient la marche pour des raisons de sécurité.

Le procès n’a pas eu lieu aujourd’hui car la défense a demandé du temps pour se familiariser avec la déclaration du prochain témoin à charge, un expert en téléphonie mobile.

L’affaire devrait reprendre lundi.