La Haute Cour d’Eldoret révise la caution de 10 millions de KSh à 150 000 KSh pour un voleur de viande présumé

Maria

La Haute Cour d'Eldoret révise la caution de 10 millions de KSh à 150 000 KSh pour un voleur de viande présumé

Le magistrat principal d’Eldoret, Cheronoh Kesse, a suscité des réactions mitigées après avoir constaté qu’un accusé avait une caution de 10 millions de KSh avec une caution similaire sans possibilité de caution en espèces.

Jonathan Paul Mutua, 29 ans, est accusé d’avoir fait irruption sur la place du Baniyas Club lors des manifestations contre le projet de loi de finances le 25 juin et d’avoir emporté des objets d’une valeur de 37 millions de KSh.

Mutua a été traduit en justice le mardi 2 juillet.

Quel montant a été remis à Mutua en caution ?

Il a plaidé non coupable des accusations portées en son nom.

Les conditions de la caution ont suscité des réactions en ligne, incitant le pouvoir judiciaire à commenter l’affaire.

Le bras gouvernemental a expliqué que Mutua était accusé de divers chefs d’accusation justifiant le montant de la caution.

Son butin comprenait non seulement de la viande et des légumes, mais également une série d’autres marchandises, notamment des bouteilles de gaz, du matériel d’officier, des ordinateurs et des imprimantes, d’une valeur de 37 millions de KSh.

Cela implique donc que le montant de la caution correspondait à la valeur des objets volés par le suspect et que le magistrat principal avait fait preuve de discrétion en rendant le verdict.

À combien la Haute Cour a-t-elle révisé l’obligation de Mutua ?

L’acte d’accusation précise en outre qu’avec d’autres personnes non présentes devant le tribunal (car les enquêtes sont toujours en cours), ils sont entrés par effraction dans un club et ont volé des objets selon une liste fournie, dont la valeur totale est supérieure à 37 millions de KSh.

Mais la Haute Cour allait ultérieurement réviser le montant de la caution.

Elle a également accordé à l’accusé la possibilité de bénéficier d’une caution en espèces.

Le juge Wananda John a certifié que la révision était urgente.

« La même chose sera signifiée à l’ODPP pour des directives le 8 juillet 2024. Considérant que la valeur des objets allégués dans l’acte d’accusation déposé à Eldoret MCCR/E1433/2024 comme ayant été volés est d’environ 37 millions de KSh, le requérant est, dans l’intervalle, admis à la caution et libéré de détention à des conditions révisées par rapport à celles imposées par le tribunal de première instance, à savoir, la caution de 150 000 KSh avec une caution et, à titre subsidiaire, une caution en espèces de 200 000 KSh.