Ghana: L’imam en chef national appelle à l’harmonie religieuse

Maria

Benjamin Makafui Attipoe

L’imam en chef national, Cheikh Osman Nuhu Sharubutu, a appelé tous les pratiquants religieux du pays non seulement à faire preuve de tolérance les uns envers les autres, mais également à encourager des relations harmonieuses les uns avec les autres. Selon lui, Dieu n’a pas créé les êtres humains différemment. Cheikh Nuhu Sharubutu a souligné qu’aucune religion ne devrait devenir une source de désunion entre les Ghanéens.

L’imam en chef national a lancé cet appel lors de l’événement du quarantième (40e) jour baptisé « A’dua » en l’honneur du regretté imam en chef du district de North Tongu, décédé en décembre 2023 à l’âge de cent cinq (105) ans.

Le regretté Imam en chef Idrissah Shaibu était un contemporain très proche de l’Imam en chef national au fil des années. Il a également joué un rôle déterminant dans le développement et la promotion de l’Islam dans la région de la Volta ainsi qu’au Ghana et au-delà.

Il n’était donc pas surprenant que des musulmans de toutes les régions du pays, y compris l’imam en chef, soient présents pour honorer la mémoire du défunt imam en chef du district. Étaient également présents certains chefs et reines de l’État de Tongu, dont la reine mère suprême de la zone traditionnelle de Battor, Mamaga Asieku IV.

Une délégation de haut niveau du bureau de la Deuxième Dame, Hajia Mme Samira Bawumia, était également représentée à l’événement des rites funéraires. De hauts chefs et religieux musulmans ainsi que des représentants de diverses sectes musulmanes étaient également présents.

Mme Bawumia a fait un don spécial par l’intermédiaire du chef de l’exécutif du district (DCE) de la région, l’hon. Divin Osborn Fenu à la famille endeuillée. Les articles comprenaient quatre (4) sacs de riz, vingt (20) cartons de boissons, dix (10) paquets d’eau et un montant de mille cedis ghanéens (1 000,00 Ghc), entre autres. Le DCE a également remis mille cédis ghanéens (1 000,00 Ghc) à la famille endeuillée.

Certains responsables de l’État, dont le chef de l’exécutif du district (DCE) et le député de North Tongu, l’hon. Divin Osborn Fenu et l’hon. Samuel Okudzeto Ablakwa a également conduit des délégations distinctes pour pleurer la famille endeuillée en particulier et la communauté musulmane musulmane en général.

Le chef de l’Aveyime-Battor Zongo, Alpha Mohammed Boly, a déclaré à notre équipe de presse dans une interview que l’événement avait été un succès. Il a félicité les Ghanéens de tous horizons pour l’immense soutien qu’ils ont offert au nord de Tongu et, par extension, à la région de la Volta lors du désastre du déversement du barrage d’Akosombo l’année dernière. Il a appelé à davantage de soutien, affirmant que les victimes sont encore confrontées à plusieurs défis.

DCE pour la région, l’hon. Le divin Osborn Fenu a décrit la présence de l’imam en chef à l’événement ‘A’dua’ comme remarquable et louable, ajoutant que ses remarquables qualités de leadership doivent être imitées par tout le monde. Il a décrit le regretté Imam en chef comme un fils illustre de la région.

L’hon. Fenu a décrit le regretté Imam Idrissah Shaibu. en tant qu’homme qui a fait preuve de travail acharné, d’amour, d’unité de but et surtout de nombreux sacrifices pour le district et sa religion. Selon lui, feu l’Imam Idrissah a laissé des vertus et des valeurs positives que les jeunes devraient adopter et s’imprégner pour atteindre de plus hauts sommets dans la vie.

Le DCE a appelé les jeunes à faire preuve de discipline dans leurs efforts, affirmant que de tels traits de caractère peuvent les propulser vers de grands succès dans la vie.

L’hon. Fenu a réprimandé les jeunes avec Éphésiens 6 : 1-3 en disant que les enfants doivent obéir à leurs parents et que c’est le seul commandement qui accompagne la promesse de vivre longtemps sur terre avec des retours positifs.

Feu l’imam en chef du district de North Tongu, Idrissah Shaibu, est né en 1918 et a vécu jusqu’en 2023, date à laquelle il est décédé à l’âge de cent cinq (105) ans.